Offre Speciale Calculateur de prix Inscrive-vous
Les conflits dans l'ex-Union Soviétique
Les programmes NovaMova visent à combiner un enseignement linguistique de qualité avec une connaissance expérimentée de la situation géopolitique conflictuelle de l'aire post-soviétique. Étudiants et professeurs se déplacent ensemble en Moldavie, Géorgie, Roumanie et Arménie pour travailler et apprendre en collaboration avec des étudiants, des professeurs et des experts locaux.
  En savoir plus  

Politique et conflits | Programme de Langue Russe

Ce cours d’un semestre est une introduction aux théories générales des conflits et de leur résolution ainsi qu’une étude intensive de la langue russe. Les études de cas se concentrent sur les conflits en Ukraine, Géorgie, Moldavie, Arménie et Azerbaïdjan.

Notre approche explore les liens entre la politique d'état et les conflits, la résolution de conflits et leur prévention. Nous analysons le rapport entre ces derniers et le terrorisme international, l'avenir de la prévention de conflit et la diplomatie préventive ainsi que les processus d'intégration et la désintégration dans l'Espace post-soviétique (EPS).

PROGRAMME SEMESTRIEL EN BREF

Localisation du Programme

Le cours est basé en Ukraine (11 semaines), en Moldavie (1 semaine), en Arménie (1 semaine), en Géorgie (2 semaines).

RS-391 Conflit et Cours de Politique (60 heures académiques)

Les étudiants visent à acquérir une large compréhension des origines, des mobiles, de l'évolution et de l'avenir des conflits dans l'EPS ainsi que les méthodes diverses de gestion et de résolution. Tous les cours (excepté les sessions de langue russe) sont en anglais et conçus pour remplir les exigences de crédibilité dans de multiples domaines.

Policy and Conflict Program Syllabus

RUSS 100/200/300/400 cours de russe (240 heures académiques)

Ces cours de russe sont conçus pour adapter vos besoins spécifiques en langue à vos centres d'intérêt personnels. Ces leçons compléteront parfaitement votre pratique de la langue en public et à domicile.

Labo Multiculturel

En plus des cours et des conférences du PC 301, les étudiants participent aux excursions correspondantes, à des voyages, des tables rondes avec des étudiants universitaires locaux et des événements culturels sur le terrain, ceci dans quatre pays afin de pouvoir par la suite améliorer leur connaissance des cultures modernes et des populations étudiées. Les étudiants élaborent un projet de recherche substantiel pour ce cours.

Crédits universitaires

Les évaluations d'étudiant sont basées sur les objectifs d'apprentissage déterminés du cours et les résultats à l'examen final.

DESCRIPTION de PROGRAMME

Itinéraire des cours

La partie principale du programme - 11 semaines - a lieu à Kiev en Ukraine. Après l'étude des fondamentaux en Ukraine, les étudiants se déplacent en Moldavie (1 semaine), en Arménie (1 semaine), et enfin en Géorgie (2 semaines).

Classes et conférences

Le cours est constitué de 240 heures de leçons de langue russe et de leçons quotidiennes d'études de conflit. Tous les cours - ceux donnés par des universitaires locaux et ceux par des conférenciers - sont en anglais ou traduits le cas échéant. Certains de ces cours sont conduits via Skype. Les étudiants se voient offrir la possibilité de communiquer régulièrement et d'une façon informelle avec des pairs russophones, ce qui contribuent ainsi au développement de leurs compétences à l'oral.

Participation en classe

Avant chaque cours les étudiants reçoivent du matériel pédagogique pour les familiariser et les préparer à la leçon. Ce matériel pouvant aller de vingt à quarante pages, chaque étudiant est soumis à l'avance à un questionnaire de 3 à 5 items basé sur leur lecture. Cet exercice vise à aider les étudiants à mieux aborder et assimiler le sujet. En supplément les étudiants sont invités à écrire 3 ou 4 mini-mémoires traitant de politique. Le professeur référent de ce cours est responsable de l'établissement de ces dossiers, des questions et de la participation au programme en général.

Logement

Le coût du programme inclut l'hébergement dans une famille russophone. Ceci vise à améliorer les fondamentaux en langue russe et à procurer une meilleure connaissance de la vie culturelle locale des pays visités.

CONFÉRENCIERS

Cornel Ciurea | Moldavie

Cornel Ciurea | Moldova Cornel Ciurea, expert en politique et institutions gouvernementales, est un ex homme politique moldave. Diplômé de l'Ecole Nationale d'Administration et de Sciences Politique de Bucarest et de l'Académie des Études Économiques de Moldavie, il a travaillé en tant que directeur de l'hebdomadaire Democratia (2006 à 2009), puis comme expert politique à l'Institut pour le développement et les questions sociales depuis 2009. Entre 2010 et 2011, expert de l'organisation de la sécurité et de la coopération en Europe sur les questions de la légalité des partis politiques, il a été le coordinateur d'un projet de convention nationale pour une intégration européenne. Il fut aussi le vice président du parti Social-Libéral du 9 mai 2001 au 10 février 2008.

Richard Giragosian | Arménie

Richard Giragosian | Armenia Fondateur et dirigeant du Centre d'Études Régional, professeur associé au Centre universitaire d'État des Études européennes d'Erevan, analyste et consultant pour Oxford Analytica, société d'analyse consultative mondiale basée à Londres, de 2009 à 2011, Richard a été le directeur du Centre arménien d'Études nationales et Internationales. De 1999 à 2008, il a collaboré régulièrement à Radio Liberté de l'Europe/Radio Libre. De 2003 à 2010, il a couvert les questions politiques, économiques et de sécurité dans le sud Caucasien, l'Asie Centrale et la Région Asie-Pacifique pour le Groupe de d'information Jane Basé à Londres. De 2008 à 2010, il a été un chroniqueur régulier pour l'édition en langue turque de Newsweek. Richard est aussi un consultant de plusieurs médias turcs et de publications analytiques.

Sergiu Panainte | Roumanie

Sergiu Panainte | Romania Sergiu Panainte est titulaire d'un master ès lettres en Relations Internationales de l'Université d'Europe centrale de Budapest en Hongrie. Sergiu est actuellement employé par le Trust Mer Noire pour la Coopération Régionale (un Projet du Fond Marshall allemand aux États-Unis). Sergiu est spécialisé dans l'analyse des politiques étrangères, l'intégration européenne et les conflits. Ses centres d'intérêts incluent la démocratisation, la politique dans les pays qui bordent l'UE, les relations entre la Moldavie et la Roumanie et les études de sécurité internationales.

Alexander Iskandaryan | Arménie

Alexander Iskandaryan | Armenia Directeur et un des fondateurs de l'Institut du Caucase. Ses domaines d'intérêt comprennent les conflits éthnico-politiques suite aux transformations postcommunistes et la construction des nations de l'ex-URSS en général et dans le Caucase en particulier ; a publié et évoqué l'apparition d'institutions post-soviétiques, des élites et des identités, a conduit et a surveillé la recherche sur les conflits, les migrations et l'intégration transfrontalière. Pendant cinq années consécutives, il a été l'auteur du chapitre sur l'Arménie dans la Freedom House des nations en transition.

Alexander Komarenko | Ukraine

Alexander Komarenko | Ukraine Professeur adjoint au département d'Histoire de l'université nationale Chevtchenko de Kiev, ancien élève de Fulbright, a passé huit mois à l'Université de Stanford. Dirige un cours à l'Université de l'Iowa.

L’archevêque Evstratiy | Ukraine

Archbishop Evstratiy | UkraineDirecteur du service de presse de l’Église orthodoxe ukrainienne, secrétaire du synode suprême de l'Église orthodoxe ukrainienne, diplômé de l'Académie de l'orthodoxie divine de Kiev en 2001, il est titulaire d'un doctorat en études religieuses et enseigne dans cette Académie.

Sergiy Solodky | Ukraine

Sergiy Solodky | Ukraine Premier Directeur adjoint de l'Institut de Politique Mondiale et expert en relations internationales et en politiques de sécurité. Il a travaillé à l'Institut de Politique Mondiale depuis sa création. Depuis 1999 il est rédacteur au service des informations internationales dans les principaux journaux ukrainiens, a participé à l'écriture de papiers analytiques "Un Appel de l'UE - le Temps pour Intervenir" (2014), "L'Ukraine : Diagnostic des sécurités nationales" (2013), "Comment Se débarrasser du Post-soviétisme" (2012), "Le soft power de l'Ukraine dans la Région" (2011), "Une Nouvelle Politique étrangère pour l'Ukraine" (2010) ainsi que d'autres publication. Diplômé de l'Université de Westminster, spécialiste des Relations Internationales, et de l'Institut de Journalisme de l'Université nationale Chevtchenko de Kiev.

Bakar Berekashvili | Géorgie

Bakar Berekashvili | Georgia Professeur à l'université américano-géorgienne, auteur d'un cours d'initiation à la philosophie et aux sciences politiques, Bakar a aussi étudié l'histoire et la philosophie à l'Université de Lubiana en Slovénie et à l'Université de Graz en Autriche. Pendant de nombreuses années, il a été impliqué dans des projets de sciences sociales divers au niveau national et international. Ses intérêts universitaires sont : théorie structurelle de la révolution; changements sociaux dans l'espace post-soviétique; les défis de la modernisation; classe et société de classes; crise d'idéologies. Bakar est diplômé de l'Université d'État de Tbilissi et détient un Master de l'Université de Lancaster au Royaume-Uni.

Sergey Minasyan | Arménie

Sergey Minasyan | Armenia Directeur adjoint et responsable du département d'études politique à l'Institut du Caucase d'Erevan en Arménie. Il détient un doctorat en sciences politiques de l'Institut arménien pour les Études de Sécurité nationale (2013) et un doctorat de l'Institut arménien d'Histoire (2002). Sergey a terminé ses études à l'École d'Erevan du Conseil de l'Europe d'Études Politiques (2010). Il est titulaire d'un master de l'Université d'État d'Erevan (1998).

Leonid Litra | Moldavie

Leonid Litra | Moldova Scientifique de la politique, chercheur senior attaché à l'Institut de Politique Mondiale de Kiev et expert associé de l'Institut pour le Développement et les Initiatives Sociales "Viitorul" (IDIS) à Chisinau. Il a précédemment travaillé comme directeur adjoint de l'IDIS en Moldavie (2010-2012) et coordinateur du programme du Mouvement européen de la Moldavie (2008-2009). Ses centres principaux d'intérêts incluent la Moldavie de l'Union européenne et les relations de l'Ukraine avec l'Union européenne, la libéralisation des visas Schengen et les processus liés, le Partenariat Oriental et le règlement de conflit.

Nika Chkhartishvili | Géorgie

Nika Chkhartishvili | Georgia Fondateur du Centre pour les Initiatives Démocratiques, Nika a étudié à la Faculté de langue anglaise et de Littérature de l'Université d’Etat de Batoumi Chota Roustaveli entre 1990 et 1997. En 2003 il a été certifié en Gestion de Police d'Institut Républicain International (IRI). Il a travaillé en tant que Coordinateur au Conseil Social et Analytique de la Défense et au Comité de sécurité du Parlement de la Géorgie ainsi qu'au Département Douanier du pays. En 2008 il a fondé un Centre d'Organisation non gouvernemental pour les Initiatives Démocratiques. De 2009 à 2011, il a été membre de la Commission traitant la Sortie Prématurée de Prisonniers au Ministère des prisons de Géorgie. En 2011 il a été l'éditeur d'une collection de mémoires de prisonniers intitulée "Le Monde derrière les barreaux".

Excursions et Tours

Géorgie
Bienvenue à Tbilissi
Visite de Kakheti
Visite de Kutaisi
Gori
Svaneti
Visite de Batoumi
Arménie
Visite d'Erevan
Les monastères d'Arménie
Moldavie
Le Vieil Orthei
Le fort de Soroсa
Visite des caves à vin
La Gagaouzie
Roumanie
Visite de Bucarest
Tbilisi City Tour
Visite de Tbilissi

Bienvenue à Tbilissi, capitale de Géorgie et centre culturel du Caucase du sud. Vous allez être étonnés par la beauté de l'architecture et par les vues magnifiques qui caractérisent la ville.

Le nom Tbilissi est tiré du vieux mot géorgien "Tpili", qui signifie "chaud" se référant aux nombreuses sources d'eau chaudes sulfureuses de la région. Les études archéologiques de la zone ont démontré une implantation humaine sur le territoire de Tbilissi dès le 4ème millénaire avant notre ère. Des bains d'eau sulfureuses existent encore aujourd'hui, et les les plus anciens datent du 16ème siècle.

Parmi les points de repère historiques de la ville, les plus notables sont la forteresse Narikala (du 4ème au 17ème siècle), l'Église Anchiskhati (6ème siècle, développée au 16ème siècle), la cathédrale de Sioni ( 8ème siècle, reconstruite plus tard), l'Église de Metekhi (13ème siècle). À voir aussi, les lieux connectés à l'histoire récente de la Géorgie telle la Place de la Liberté.

Nous visiterons aussi l'ancienne capitale de Géorgie, Mzkheta, aujourd'hui une petite ville à 20 km de Tbilissi. Là nous verrons la célèbre cathédrale de Svetitskhoveli, une des cathédrales les plus anciennes du pays.

  Montre plus  ↓
  Cacher  ↑
Visite de la région de Kakheti

Visite du Kakheti, région viticole de Géorgie où ont été découvert des pépins de raisin datant du 5ème siècle av. J.-C.. En explorant la province du Kakheti, vous visitez les sites architecturaux les plus importants et festoyiez de plats traditionnels et de célèbres vins géorgiens.

Le tour inclut la visite d'une cave à vin du 16ème siècle dans le village de Velistsikhe. Le déjeuner est prévu dans un restaurant avec vue sur la vallée de l'Alazani. Nous visitons ensuite la ville de Sighnaghi dont l'économie est dominée par la production de vin, de tapis traditionnels et par la cuisine géorgienne traditionnelle. La zone est connue pour ses paysages et ses monuments historiques. Sighnaghi a récemment subi une reconstruction, devenant dès lors un centre important de l'industrie touristique géorgienne.

Visite de Kutaisi

Depuis 2012, Kutaisi accueille le Parlement géorgien et nous aurons l'occasion de le visiter et de rencontrer ses membres. Kutaisi compte beaucoup de cathédrales anciennes et un Musée Historique intéressant. Il y a aussi le Musée d'Arts Martiaux. La Cathédrale de Bagrati du XIème siècle, site classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, est voisine.

Gori

Gori est le centre de la Géorgie Orientale et l'une des villes les plus anciennes du pays. Selon les chroniques géorgiennes médiévales, la ville de Gori a été fondée par le Roi David IV dit « le Constructeur » (1089-1125).

Surtout connue pour être la ville natale de Staline, maître de l'Union soviétique pendant trente ans jusqu'à sa mort en 1953, nous y visitons le musée consacré à sa vie de même que la Forteresse de Dieu, Uphlistsikhe, une ville troglodyte de trois mille ans dont 150 cavernes existent encore. La ville, construite par des païens, a été continuellement habitée longtemps avant notre ère et jusqu'au 19ème siècle.

Svaneti

Randonnée avec Guide jusqu'à 2750 mètres d'altitude. De cette hauteur, la vue sur les plus hautes montagnes du Caucase est imprenable. L'ascension et le retour se font en 6 à 7 heures de marche environ. Le tout représente 13 km.

Visite de Ushguli, le village le plus haut d'Europe. Ce charmant village est situé au pied de la montagne Shkhara, le sommet le plus haut de Géorgie.

Une visite de la région ne serait pas complète sans la découverte des miradors des 9 et 12ème siècle. Ces œuvres de l'architecture du haut moyen âge nous ramènent au temps où les clans locaux entretenaient d'assez mauvais rapports entre eux. En 1996, cette région montagneuse de la Géorgie a été ajoutée à la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Visite de la ville de Batoumi

Batoumi est une ville sur les rives de la mer Noire et la capitale de l'Adjara, une république autonome du sud-ouest de la Géorgie. C'est une des villes portuaires principales de la Géorgie et un centre touristique important. Peu populaire du temps de l'URSS, la ville a été largement rénovée durant la présidence de Mikhail Saakashvili. Batoumi est depuis lors la station balnéaire principale du pays avec sa mer chaude, son climat subtropical, ses monuments historiques et ses immeubles futuristes.

La ville est implantée dans un endroit unique en bord de mer et cernée de montagnes. En plus des paysages magnifiques et des constructions modernes, vous aimerez la cuisine traditionnelle locale.

Visite prévue de la forteresse romaine antique à Gonio, à 15 km au sud de Batoumi. La forteresse a été construite au premier siècle de notre ère.

Visite d'introduction d'Erevan

Erevan est la capitale de l'Arménie et la ville la plus grande du pays. L'histoire d'Erevan remonte au 8ème siècle av. J.-C. Une fois à demeure, nous visitons le musée du Génocide arménien. Les documents exposés montrent qu'au début du 20ème siècle les Turcs ont planifié et réalisé un véritable génocide arménien.

Visite du musée de la seconde guerre mondiale avec une perspective arménienne sur le conflit.

Et bien sûr la visite au musée de Matenadaran, mondialement connu. Cette bibliothèque contient 17000 manuscrits antiques et plusieurs Bibles du Moyen Âge. Ses archives recèlent une riche collection de manuscrits antiques arméniens, grecs, assyriens, hébreux, romains et perses.

L'excursion se termine dans les caves du fameux cognac Ararat. Winston Churchill prétendait que le cognac arménien était meilleur que le cognac français. L'opportunité nous est offerte de décider si le grand homme avait raison!

  Montre plus  ↓
  Cacher  ↑
Les monastères d'Arménie

La Cathédrale d'Etchmiadzine (Site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO), l'Église mère de l'Église Apostolique arménienne, est situés dans la ville de Vagharshapat en Arménie. C'est le centre religieux de l'Arménie. La première cathédrale de l'antique Arménie est érigée ici et est considérée comme la plus ancienne cathédrale au monde. L'église originale a été construite au début du 4e siècle par le saint patron d'Arménie Grégoire l'Illuminateur, après l'adoption du Christianisme en tant que religion d'état par le Roi Tiridates III d'Arménie.

L'église Sainte-Hripsimé d'Etchmiadzine nommée d'après Hripsimé ou Rhipsimé, une des 35 vierges arméniennes qui se sont consacrées à Dieu. L'église  Sainte-Hripsimé est une des églises les plus anciennes toujours debout en Arménie. Elle a été érigé par Catholicos Komitas en 395 ap J.C. et a contenu les restes du Saint martyre Hripsimé. L'église Sainte-Gayané est une église arménienne du 7ème siècle du Saint-Siège d'Etchmiadzin. Elle est accessible à pied depuis la Cathédrale d'Etchmiadzine. Sainte-Gayané a été construite par Catholicos Ezra Ier en l'an 630. Son architecture est restée inchangée malgré des rénovations partielles en 1652.

Le Monastère de Geghard (site du patrimoine mondial de l'UNESCO) est une structure unique partiellement taillée dans la montagne et entourée de falaises. Le monastère est situé dans la province de Kotayk. Il a été fondé au 4ème siècle par Gregory l'Illuminateur ou l'Enlumineur sur un site rupestre sacré situé à l'intérieur d'une caverne. Le nom généralement utilisé pour le monastère aujourd'hui, Geghard (ou plus exactement Geghardavank, signifiant "le Monastère de la Lance") provient du fait que la lance ayant blessé le Christ lors de sa crucifixion, avait été rapportée en Arménie par l'Apôtre Jude et stockée parmi de nombreuses autres reliques. Elle se trouve désormais parmi les trésors d'Etchmiadzine au musée de la ville.

Le temple de Garni (situé aussi dans la province de Kotayk) est un temple grec hellénistique classique reconstruit. Il est le seul temple grec à colonne romaine d'Arménie et de toute l'ex-Union soviétique. C'est la structure la mieux connue et le symbole de l'Arménie pré-chrétienne. Il a probablement été construit par le Roi Tiridate 1er au premier siècle ap J.-C. en tant que temple dédié au dieu solaire Mithra.

Khor Virap est un monastère de l'Église apostolique arménienne situé dans la vallée d'Ararat en Arménie, près de la frontière Turque. L'emplacement historique de Khor Virap en tant que monastère et site de pèlerinage est attribué au fait que Grigor Lusavorich, plus tard devenu Saint Grégoire l'Illuminateur pour avoir apporté le Christianisme en Arménie, y fut initialement emprisonné pendant 14 ans par le Roi Tiridate III d'Arménie.

  Montre plus  ↓
  Cacher  ↑
Le Vieil Orthei

L'antique ville du Vieil Orhei offre aux visiteurs un complexe naturel et historique en plein air. Situé à 60 kilomètres au nord-est de Chisinau, sur la Rivière du Raut, il combine un beau paysage naturel et les vestiges de civilisations antiques. Les fouilles archéologiques ont mis au jour les couches culturelles d'époques différentes, Paléolithique, Néolithique et âge du Fer. Le Vieil Orhei contient les traces de civilisations diverses, y compris des forteresses de terre et de bois (du 6ème au 1er siècle av. J.-C), un fort de la Horde D'or ( 14ème siècle), un fort moldave (14e et 16ème siècles) et des monastères Orthodoxes (14e siècle).

On y trouve un monastère troglodyte Orthodoxe bien entretenu et toujours actif et un musée archéologique inclus dans la visite. Il y a aussi une église construite dans le style néo-russe (le style néo-russe signifiant un peu vieux et pas vraiment russe). Puis, nous rendons visite à un ménage de paysan du 19ème siècle traditionnel, où nous découvrons des travaux d'artisanat traditionnels et des instruments agricoles d'époque. Ensuite, place aux vestiges des bains tatars. (Les Tatares sont venus de loin pour tuer et voler les Moldaves. Apparemment, ils ont eu besoin de se laver après coup!)

Et nous voilà fin prêts pour déguster la tarte au fromage moldave.

  Montre plus  ↓
  Cacher  ↑
Le fort de Soroсa

Le fort de Soroca est situé dans la ville moderne de Soroca, à 160 km de Chisinau. Au cours du moyen-âge cette forteresse faisait partie du système de défense moldave qui comprenait quatre forteresse sur le fleuve Nistru ou Dniestr, deux sur le Danube et trois autres au nord du pays. Grâce à cette ceinture de pierres érigées en forteresse, les frontières étaient bien protégées. Le fort de Soroca fut construit à un croisement fluvial du Dniestr sur d'anciennes fortifications. En 1499, sur l'ordre d'Étienne III le Grand, fut construit un fort carré en bois sur le site d'une ancienne forteresse gênoise appelée Alciona.

Entre 1543 et 1546 la forteresse a été complètement reconstruite en pierre et en forme circulaire parfaite comme on peut le voir aujourd'hui, d'un diamètre de 37,5 m avec 5 bastions placés à égales distances. À noter que les murs ne sont pas construits droits mais courbés pour mieux résister aux divers projectiles.

Visite des caves à vin

La petite ville de Milestii Mici, à vingt kilomètres de Chisinau, est connue dans le monde entier pour son entreprise publique de Vins de Qualité. L'entreprise gère des caves souterraines dont la longueur combinée est de 200 kilomètres. En août 2005, Milestii Mici a été enregistré dans le livre Guinness des records, en tant plus grande collection de vin au monde. En général ce complexe viticole contient presque 2 millions de bouteilles.

Les caves à vin de Cricova sont les secondes plus grandes de Moldavie après Milestii Mici. Ce sont 120 kilomètres de tunnels qui ont existé sous la ville de Cricova depuis le 15ème siècle creusés dans le calcaire pour aider à la construction de la ville de Chisinau. Ils ont été convertis en un immense marché souterrain de vin dans les années 1950.

La Gagaouzie

Durant le séjour en Moldavie, une journée est consacrée à cette région autonome de Gagaouzie, à sa campagne et sa capitale Comrat. Le statut juridique de la Gagaouzie en tant que région autonome a été légalisé dans la Constitution moldave en 1999 mais les rapports avec le reste de la Moldavie sont toujours très tendus.

Visite de Bucarest

Bucarest, au sud de la Roumanie, est la capitale et le centre commercial du pays. Il y a tant à voir que nous préférons en discuter avec les participants et visiter ce qu'ils désirent.

Le monument le plus iconique de la ville est sans doute l'immense palais parlementaire issu de l'ère soviétique avec ses 1100 chambres, ce qui en fait le plus grand immeuble au monde après le Pentagone. Tout près, le quartier historique Lipscani abrite les scènes d'une vie nocturne énergique aussi bien qu'une minuscule Église d'Orthodoxe Orientale, Stavropoleos, et le palais Curtea Veche du XVe siècle, où le Prince Vlad III ("l'Empaleur") avait ses quartiers.

Calea Victoriei est la rue la plus ancienne et sans doute la plus charmante de Bucarest. Construite en 1692 pour relier l'ancien tribunal Princier au Palais Mogosoaia, elle a été initialement pavée avec des poutres en chêne. La rue est devenue Calea Victoriei (la Rue de la Victoire) en 1878, après la Guerre d'indépendance roumaine. Entre les deux guerres mondiales, Calea Victoriei s'est développée pour devenir une des rues les plus chics de la ville.

Il faut se promener le long de la rue Piata Victoriei à la rue Piata Natiunilor Unite pour découvrir certaines des constructions les plus étonnantes de la ville, dont le Palais Cantacuzino, l'historique Place de la Révolution, le Club Militaire et le Musée d'Histoire national.

  Montre plus  ↓
  Cacher  ↑

Video

In June of 2015 we recorded our faculty-led excursion to Georgia and Armenia. From a great excursion, came a great clip. Take a look!

TÉMOIGNAGES

Justin Seim
 
USA
(in English)
Natalie Budner
 
USA
(in English)
Sean Ongley - USMA
Le cours « conflits et politique » de NovaMova m'a fourni nombre d'aperçus clés dans un domaine extrêmement complexe compris par peu de monde. Les souvenirs et les leçons acquis au cours de ces voyages me resteront pour la vie entière.
Sean Ongley
 
USMA
Katherine Macvarish - USMA
Ces voyages ont été des expériences culturelles et éducatives étonnantes; et comme les événements récents en Crimée l'ont montré, plus nous comprenons la nature des conflits post-soviétiques, mieux cela vaut.
Katherine Macvarish
 
USNA
Olivia Route - Penn State University
Ce voyage est quelque chose que je recommande vraiment. Je suis très excitée à l'idée de continuer mes études avec cette expérience dans mes tiroirs.
Olivia Route
 
Penn State University
Benjamin Hagan - USNA
Le cours de Conflits et Politique de NovaMova est, de loin, le cours de politique moderne le plus efficace que j'ai jamais pris. Les cours avant chaque voyage au pays cible nous ont fourni un contexte historique au scénario moderne.
Benjamin Hagan
 
USNA

NOS PARTENAIRES

Institut pour le Développement et les Initiatives Sociales (IDIS) | Moldavie

Une organisation de recherche, d’éducation et de sensibilisation qui agit dans les domaines de l’analyse économique, de la gouvernance, du droit, des sciences politiques et de la science organisationnelle. L’IDIS est aussi une plateforme communautaire qui réunit de jeunes intellectuels préoccupés par la bonne transition vers l’économie de marché libre et vers une société ouverte. L’IDIS les aide à contribuer de leur énergie, valeurs et vertus, en fournissant sa logistique, et son soutien moral et intellectuel, et les conseille pour ce qui touche à leurs futurs projets et initiatives.En accord avec la mission, L’IDIS a forgé plusieurs liens entre les sphères académiques et décisionnelles, ce qui a engendré une analyse politique et des recommandations concernant différents domaines d’intérêt public. Ceci a entraîné une théorisation et une transmission des meilleures pratiques, d’une bonne gouvernance et d’une analyse économique.

Institut du Caucase | Arménie

The Caucasus Institute is a policy think-tank based in Yerevan, Armenia. Its goal is to promote inclusive policy-making in Armenia through conducting research, producing and advocating policy documents and encouraging a pluralistic and informed public policy debate. The Institute attains this goal through education, think-tanking and networking. Think-tanking includes debates, research (themes), consultancy and publications. The debates focus on issues of importance to society. Research fills the gap between information and understanding of the region and its development. Publications, disseminated throughout the Caucasus and former USSR, provide an insight into the problems of our region. The audiences, researchers and speakers come from various backgrounds – journalism, research, education, development, government and civil society.

Cenre d’Etudes Régionales (RSC) | Arménie

L’Institut du Caucase est un cercle de réflexion politique établi à Erevan, en Arménie. Son but est de promouvoir une élaboration de politiques inclusives en Arménie à travers la recherche et la création et la préconisation de documents de politique, et en encourageant un débat politique public informé et pluraliste. L’Institut parvient à ses fins grâce à l’éducation, l’élaboration de cercles de réflexion et la mise en réseau. Les cercles de réflexion sont constitués de débats, de recherches (à thèmes), de services de conseil et de publications. Les débats sont centrés sur les problématiques importantes pour la société. Les recherches parviennent à combler les vides entre les informations, et la compréhension de la région et son développement. Les publications, diffusées à travers le Caucase et l’ex-URSS, apportent une perspective sur les problèmes de notre région. Le public, ainsi que les chercheurs et les conférenciers viennent de différentes sphères – journalisme, recherche, éducation, développement, gouvernement et société civile.

Cenre d’Etudes Régionales (RSC) | Arménie

Le Centre d’Etudes Régionales (RSC) est un cercle de réflexion indépendant à but non-lucratif, qui offre une large variété d’analyses stratégiques et de recherches objectives, et qui met en œuvre un certain nombre de projets ayant trait à l’éducation et à la politique. En tant que cercle de réflexion de premier plan basé en Arménie, le RSC conduit des recherches et des analyses et développe des initiatives de politique qui visent à faciliter les réformes politiques et économiques et la résolution des conflits en Transcaucasie. Le RSC s’efforce d’élever le discours politique,d’approfondir l’activisme civique et d’élargir l’engagement dans le processus de politique publique. Pour cela, le RSC s’associe avec différents acteurs et décideurs, y compris la société civile, les organisations internationales, le secteur privé, les académies et les institutions d’état.

Maison du Caucase | Géorgie

La « Maison du Caucase » est une organisation de culture, d’éducation et de construction de la paix, qui a pour but de créer une base idéologique et intellectuelle pour un développement de la Géorgie et du Caucase dans la paix. Cela fait longtemps que la « Maison du Caucase » travaille sur des projets qui promeuvent l’intégration des personnes du Caucase et le développement régional. La stratégie fondamentale de l’organisation est de stabiliser les conflits de manière pacifique et d’appuyer des politiques d’intégration des minorités à travers la diplomatie publique et les programmes culturels et d’éducation dans la région. La Maison du Caucase a été engagée dans une construction de la paix à l’échelle régionale. Elle a joué un rôle important dans l’établissement d’une confiance entre les géorgiens d’un côté, et les abkhazes, ossètes, russes, arméniens, azéris et caucasiens du nord de l’autre. En septembre 2014, la Maison du Caucase a commencé à implémenter le projet Ukraine – sortir de la Crise par le Dialogue, avec le soutien de l’ambassade du Royaume-Uni à Kiev.

Institut de Politique Mondiale (IWP) | Ukraine

La mission de l’Institut de Politique Mondiale (IWP) est de développer une recherche analytique et de mettre en œuvre des projets d’activité dans le but de promouvoir les normes et pratiques européennes en Ukraine, ainsi que d’augmenter le support des chefs de file étrangers, des responsables de l’UE et de l’OTAN pour les aspirations Européanistes et Euro-atlantiques de l’Ukraine. Le point de vue de l’IWP est que l’Ukraine devrait être intégrée dans l’UE et dans l’OTAN, pas simplement en tant que membre officiel, mais encore en adoptant les normes et pratiques, c’est-à-dire en embrassant véritablement les valeurs Euro-atlantiques.

Inscription

CONTACT

Appelez-nous
tel: +380 (44) 234-12-70
tel: +380 (63) 237-77-50
Ecrivez-nous
info@novamova.net